Marchandises

Divorce ou séparation pendant la grossesse

Divorce ou séparation pendant la grossesse

Le divorce ou la séparation sont deux événements totalement incompatibles avec la période de grossesse vulnérable, lorsque l'état psychologique d'une femme est mis à l'épreuve. Les transformations biochimiques dans le corps et les craintes concernant la mission parentale sont des défis majeurs pour toute femme, ne laissant aucune place à d'autres traumatismes. Dans ces circonstances, quelles pourraient être les raisons suffisamment fortes pour pousser une future mère à rompre avec le père de l'enfant et comment peut-elle surmonter une telle situation?

Dans les cas idéaux, le partenaire de vie d'une femme enceinte essaie de créer tout le confort moral et matériel pour recevoir un bébé en bonne santé dans le monde. Cependant, les différentes circonstances de la vie peuvent conduire à des situations défavorables, loin des beaux scénarios des films. Parfois, une femme peut vouloir se séparer ou divorcer en échange d'une vie malheureuse avec le père de l'enfant à naître.

Raisons du divorce pendant la grossesse

La plupart des raisons officiellement invoquées par les futurs parents décidés pour le divorce pendant la grossesse dénoncent, en grande partie, la même chose: les conflits ne seront jamais résolus, les choses ne peuvent pas être améliorées, sur fond de décalage de caractère.

Les psychologues disent que les femmes enceintes prennent cette décision pour le bien de l'enfant (elles ne veulent pas grandir dans une situation désagréable), plutôt qu'en raison de la lutte pour endurer une relation infructueuse.

D'autres raisons pour lesquelles les futures mamans sont déterminées à rompre avec le père de leur enfant peuvent être:

  • peur pour sa propre santé et celle du bébé;
  • violence physique ou verbale;
  • l'infidélité;
  • abus psychologique.

Conséquences du divorce de grossesse

Le divorce ou la séparation d'avec un partenaire est une période d'accompagnement dans n'importe quelle période de la vie, mais les conséquences des souffrances causées par cet échec peuvent avoir des conséquences dangereuses pendant la grossesse.

Les grossesses sont plus émotionnelles que jamais, pour des raisons physiques et psychologiques, donc l'harmonie du couple et l'attention du partenaire sont particulièrement importantes. Dans des conditions de séparation, la vulnérabilité de la future mère devient une véritable menace pour sa santé et pour le bébé. La dépression prénatale et postnatale sont les affections les plus graves pouvant survenir dans ces circonstances.

Parce que c'est une expérience tellement critique, le divorce ne devrait pas être la première option pour une femme enceinte avec quelques problèmes. Mais dans des conditions dangereuses et vraiment destructrices dans la relation, la séparation peut être la meilleure décision et la méthode de prévention des conséquences bien pire que la souffrance de la séparation.

Les implications juridiques du divorce pendant la grossesse

Le divorce de grossesse a certaines implications juridiques, qui sont particulièrement importantes pour l'avenir de la mère et de l'enfant. Étant donné que le père ne peut officiellement reconnaître son bébé qu'après la naissance, les chances d'un homme de se dégager de toute responsabilité envers l'enfant sont très élevées. Afin d'obtenir ultérieurement un soutien matériel, la mère devra recourir à un test de paternité coûteux.

Dans certains États, le divorce pendant la grossesse est interdit par la loi (par exemple, Floride - États-Unis). Dans l'État américain du Texas, vous pouvez déposer des papiers pendant la grossesse, mais le divorce ne peut être finalisé avant la naissance du bébé. De cette manière, les autorités tentent de favoriser la création de conditions de garde et de soins correctes pour le petit.

En Roumanie, les dispositions légales ne prévoient aucune interdiction à cet égard. Cependant, le tribunal et les avocats soutiennent le report de la séparation de corps après la naissance de l'enfant, pour une éventuelle réconciliation et pour favoriser la prise en charge normale des responsabilités parentales.

Récupération après le divorce pendant la grossesse

Ce qui affecte la mère affectera certainement le bébé. Par conséquent, une femme enceinte trouvera toujours le pouvoir de rester aussi saine émotionnellement, mentalement et physiquement que possible.

Voici quelques suggestions de rétablissement après un divorce pendant la grossesse:

  • autant de pensées positives: le bien-être du bébé est au premier plan;
  • protection des amis et de la famille;
  • des cours de yoga prénatal, de tricot ou de grossesse spéciaux sont utiles et aident à retrouver la confiance en soi;
  • prendre soin de sa propre personne: détente au spa, massage prénatal, activités agréables et relaxantes;
  • le conseil psychologique peut accélérer la guérison de l'âme, la libération des frustrations et la récupération de soi;
  • un journal personnel est un bon moyen d'externaliser et de se connaître;
  • abandonner la culpabilité et la fierté de devenir mère.