En détail

80 millions par an: le juste prix de l'éducation d'un enfant

80 millions par an: le juste prix de l'éducation d'un enfant

Le ministre de l'Éducation, Mircea Miclea, a annoncé il y a plusieurs semaines qu'en moyenne, l'État devrait dépenser environ 23 millions de lei par an avec chaque élève. Pour chaque cycle éducatif, sur le budget, un montant fixe sera alloué à chaque enfant.

Le ministre de l'Éducation, Mircea Miclea, a annoncé il y a plusieurs semaines qu'en moyenne, l'État devrait dépenser environ 23 millions de lei par an avec chaque élève. Pour chaque cycle éducatif, sur le budget, un montant fixe sera alloué à chaque enfant.
Ce n’est qu’une étude du Conseil pour le financement de l’éducation préuniversitaire qui montre que l’argent que l’État devrait donner un an pour l’éducation des enfants est bien plus élevé, à partir de 19 millions de lei pour un enfant de la ville jardin d'enfants avec programme normal et atteignant 80 millions de vieux lei pour un enfant du pays qui fréquente un jardin d'enfants avec programme hebdomadaire.
Les montants pour chaque enfant d'âge préscolaire ou étudiant diffèrent selon les cycles d'enseignement et l'environnement rural ou urbain.

"Pour l'étude, il a été considéré que toutes les écoles ont des conditions d'apprentissage normales, bien qu'elles diffèrent en réalité", a déclaré Ilie Dogaru, directrice du Conseil pour le financement de l'enseignement pré-universitaire.
En fait, si l'État accordait cet argent, les écoles, les jardins d'enfants et les lycées devraient offrir aux enfants des conditions éducatives modernes. Actuellement, sur le budget de l'État est accordé à chaque étudiant un montant compris entre 15 et 17 millions de lei anciens par an. De cet argent devrait couvrir les coûts des manuels, du transport, des salaires des enseignants, des réparations scolaires, mais aussi des bourses.
Le montant pour l'élève d'un lycée de la zone urbaine ne diffère pas beaucoup de celui de la zone rurale. Le coût par an est de 23.000.000 lei anciens pour les urbains et 300.000 lei de plus pour celui des communes et villages. Le montant le plus faible est destiné à l'élève d'une école primaire de la zone urbaine.
Parce qu'il y a très peu d'écoles de grades I à IV, la majorité étant générale, le montant devrait être d'environ 19 millions de lei. Les montants augmentent à mesure que l'école se spécialise. Par exemple, dans une école de musique, le coût par élève est d'environ 35 millions de lei. Et dans les écoles secondaires, les montants sont à peu près les mêmes. L'exception est seulement le lycée des arts, où le montant dépasse 44 millions de lei par an pour chaque élève.
"Pour chaque cycle d'enseignement, un coût standard sera calculé, c'est-à-dire un montant national fixe pour les jardins d'enfants, les écoles et les lycées. À cette somme s'ajouteront deux ou trois coefficients correcteurs ou des fonds supplémentaires, qui seront variables", a expliqué Mircea Miclea, ministre de l'Éducation.
Ces fonds seront alloués en fonction de l'environnement rural ou urbain, du nombre d'élèves dans une classe, du nombre d'enseignants et de classes, mais également en fonction du financement supplémentaire pour les élèves défavorisés ou les minorités ethniques. Ce programme de financement sera mis en œuvre à partir de l'année scolaire 2006-2007.
Source: Le Quotidien