Information

Vitamine thérapie

Vitamine thérapie


Au Québec, le traitement vitaminique est traditionnellement associé à l'arrivée de la saison froide. Dès l'automne annoncé, les étagères des pharmacies regorgent de flacons avec des étiquettes qui attirent l'attention des consommateurs. Contenus dans une frénésie, ils obtiennent un véritable stock: Vitamine C contre la grippe et le rhume, gélules d'huile de poisson pour renforcer le système immunitaire, fer contre la fatigue, multivitamines pour renforcer le système immunitaire ... Comme si elle n'avait besoin de vitamines que pendant cette période de l'année!
En fait, nous avons tendance à oublier que les vitamines et les minéraux sont des nutriments strictement nécessaires à l'organisme pour satisfaire ses besoins.
L'absence ou une petite quantité d'un seul d'entre eux peut déséquilibrer le fonctionnement du corps et sa résistance aux différentes maladies. Tous les spécialistes conviennent que la nourriture est, sans aucun doute, la source la plus importante de vitamines et de minéraux. Cependant, beaucoup d'entre eux perdent une partie de leur valeur nutritive en raison de la transformation industrielle. C'est pourquoi, même dans les pays développés, une partie de la population souffre de carences vitaminiques. Les spécialistes recommandent un apport nutritionnel supplémentaire pour combler ces carences.
En fin de compte, les spécialistes montrent que les vitamines et les minéraux, bien que n'étant pas un remède universel, sont très nécessaires, en fait indispensables pour retarder le vieillissement, prolonger la vie et lutter même contre des maladies telles que certains types de cancer ou les maladies cardiovasculaires. . En outre, consommés à des doses appropriées, ils augmentent le potentiel énergétique et renforcent l'immunité.
Cependant, s'ils sont présents en quantités excessives dans l'organisme, ils peuvent être toxiques ou interagir avec d'autres médicaments.
Ce sont les raisons pour lesquelles la thérapie vitaminique ne doit pas être ignorée. Les vitamines peuvent remplacer avec succès certains médicaments, et leur choix et leur utilisation ne se feront pas par hasard.
Bien qu'ils soient très efficaces, ce ne sont pas des pilules miracles, ils ne remplaceront jamais les aliments. Les vitamines doivent être combinées avec des protéines, des glucides et des lipides pour avoir l'effet escompté.
Ce matériel appartient à la maison d'édition Niculescu. Toute reproduction de celui-ci sans le consentement de l'Editeur est interdite.

Grossesse


La grossesse et l'allaitement ne sont pas des maladies, mais ces conditions du corps féminin nécessitent des suppléments nutritionnels. Pendant les neuf mois de grossesse, lorsque le fœtus est formé, la femme doit porter une attention particulière à son alimentation.
Certains médecins disent que ces soins sont nécessaires même trois mois avant la fécondation. De plus, il est strictement nécessaire d'éviter l'alcool, le tabac, la caféine, les drogues et les drogues.
Vitamines recommandées quotidiennement:
- Vitamine B1: 1,6-2 mg;
- Vitamine B2: 1,8-2 mg;
- vitamine B3: 20-25 mg;
- Vitamine B6: 2,5-25 mg; certains spécialistes soutiennent qu'un supplément de 150 mg pris en trois doses aide à éliminer la rétention d'eau et les nausées;
- Vitamine B9: 0,8 mg pour éviter les malformations congénitales;
- Vitamine B12: 4 mcg;
- Vitamine C: 130 mg (jusqu'à 4000 mg selon l'avis de certains spécialistes);
- vitamine E: 30-100 UI; votre médecin peut recommander la quantité idéale; un supplément entre 200 et 400 UI et appliqué localement peut prévenir les vergetures, les hémorroïdes et dissoudre les caillots sanguins;
- calcium: 1200 mg;
- fer: 20-22 mg ou 30-50 mg;
- potassium: la dose minimale requise est de 3500 mg;
- zinc: 30 mg; certains suggèrent même 200 mg par jour.
Ce matériel appartient à la maison d'édition Niculescu. Toute reproduction de celui-ci sans le consentement de l'Editeur est interdite.