Information

Allocations plus élevées pour les nouveau-nés, allocations plus faibles pour les parents

Allocations plus élevées pour les nouveau-nés, allocations plus faibles pour les parents


À partir de cette année, les nouveaux parents ne recevront plus l'allocation de 800 lei pour élever l'enfant jusqu'à deux ans, respectivement jusqu'à trois ans, dans le cas de l'enfant handicapé, mais 600 lei.
Cette disposition fait partie de l'ordonnance d'urgence 148/2005, qui est entrée en vigueur le 1er janvier 2006. Cependant, selon le même acte législatif, l'allocation pour les enfants qui remplissent les conditions ci-dessus sera de 200 lei, au lieu de 24 du droit. Fondamentalement, la même Marie, avec un autre chapeau, seulement si, jusqu'à présent, le montant de l'allocation de l'État et l'allocation pour l'éducation de l'enfant ont atteint 824 lei, à partir du 1er janvier 2007, ce sera 24 lei de moins, soit 800 lei.
Pourquoi cette mesure était nécessaire, explique Maria Muga, secrétaire d'État au ministère du Travail, de la Solidarité sociale et de la Famille. "Le montant que les parents respectifs recevront sera de 800 lei, mais le montant des deux prestations sociales a changé. Cette décision a été prise pour que tous les enfants (y compris ceux dont les parents ne travaillent pas) puissent bénéficier d'un allocation de 200 lei, au lieu de 24 lei, comme ils l'avaient fait jusqu'à présent ". Seuls les parents qui ont travaillé pendant au moins 12 mois, au cours de la dernière année précédant la naissance de l'enfant, continueront de bénéficier de l'allocation de garde. Depuis le 1er janvier 2007 également, le montant de l'incitation mensuelle pour les personnes qui retournent au travail pendant la période d'élevage de l'enfant est également modifié.
Ainsi, ils recevront 100 lei, au lieu de 300 lei, comme ils l'ont reçu jusqu'à présent. Dans cette situation, le versement de l'allocation de croissance pour enfants est suspendu. Les demandes d'octroi des droits ci-dessus et les documents attestant du respect des conditions légales d'octroi sont soumis à la mairie de la commune, de la ville, de la commune, respectivement des secteurs de la commune de Bucarest, où réside le domicile du demandeur.
Lire l'intégralité de l'article dans: Current
05 janvier 2007