Commentaires

Ventes de poupées pour enfants handicapés

Ventes de poupées pour enfants handicapés

L'UNICEF Roumanie a organisé, pour la première fois, une vente aux enchères de poupées visant à collecter des fonds pour soutenir des projets spéciaux en faveur des enfants handicapés, informe un communiqué de la source citée transmise pour diffusion à l'Agence ROMPRES.

L'UNICEF Roumanie a organisé, pour la première fois, une vente aux enchères de poupées visant à collecter des fonds pour soutenir des projets spéciaux en faveur des enfants handicapés, informe un communiqué de la source citée transmise pour diffusion à l'Agence ROMPRES.
L'événement a conclu le projet "Créez une poupée, aidez un enfant!" lancé par le représentant de l'UNICEF en Roumanie en février de cette année.
Au début du projet, l'UNICEF a lancé un appel et un défi aux Roumains, les invitant à créer des poupées selon un modèle mis à leur disposition et rendu public. Ainsi, plus de 200 poupées ont été envoyées à l'adresse de l'UNICEF en Roumanie, et parmi celles-ci, les 25 plus réussies ont été remises lors de l'événement.

Les poupées vendues aux enchères ont été créées non seulement par des enfants, mais aussi par des designers roumains de renom: Silvia Serban, Agnes Toma, Lena Criveanu, Stephan Pelger et Irina Marinescu.
Les fonds obtenus grâce à la vente aux enchères seront utilisés par l'UNICEF pour soutenir les enfants handicapés grâce à l'art-thérapie. D'une part, l'UNICEF soutiendra les projets lancés par le Centre d'assistance artistique "Eliza Ionescu" de Timisoara, et d'autre part, il soutiendra la reconnaissance officielle des avantages de l'art-thérapie et l'adoption d'une stratégie nationale sur le terrain.
En Roumanie, plusieurs milliers d'enfants et de jeunes handicapés ou souffrant de troubles du comportement bénéficient chaque année de l'art-thérapie, avec des résultats spectaculaires. "Eliza Ionescu" a été le premier centre en Roumanie à offrir des services de récupération spécialisés par le biais de l'art-thérapie.
Les programmes de réadaptation de ce centre sont personnalisés et comprennent l'évaluation psychologique et les plans de développement et d'intervention pour chaque patient, ainsi que des programmes de récupération à travers diverses activités: peinture, sculpture en argile, activité psychomotrice, stimulation sensorielle, théâtre, musique et danse.
Au cours de ses 15 années de présence en Roumanie, l'UNICEF a soutenu les priorités des enfants handicapés, en encourageant, entre autres, le fait qu'ils sont `` différents, mais égaux '' - différents par leurs besoins particuliers, mais égaux en droits avec les autres enfants.
Rompres
9 juin 2006