Information

Transpirer chez le bébé de 7 mois

Transpirer chez le bébé de 7 mois

question:

- Mon garçon a 7 mois et il transpire beaucoup quand il tète (à l'allaitement) en mangeant et en jouant (il a 9,5 kg). Je ne la porte pas épaisse et pourtant elle transpire depuis que je suis petite. Est-ce normal? Respirez fort même s'il ne fait pas froid, le nez ne coule pas et pourtant il est bouché est-il possible d'avoir des polypes à cet âge? Si oui, puis-je fonctionner (étant si petit)?

Réponse:

La transpiration est produite par les glandes sudoripares dans des conditions de stress, d'émotions, d'effort physique, de température élevée de l'environnement extérieur. De plus, la transpiration peut augmenter dans certaines situations pathologiques: fièvre, maladies infectieuses, anémie, diabète du rachitisme, troubles endocriniens, etc.

La transpiration est produite par les glandes sudoripares dans des conditions de stress, d'émotions, d'effort physique, de température élevée de l'environnement extérieur. De plus, la transpiration peut augmenter dans certaines situations pathologiques: fièvre, maladies infectieuses, anémie, diabète du rachitisme, troubles endocriniens, etc.
Pour un enfant de 7 mois, la succion et le jeu représentent un effort physique suffisant pour transpirer.
Si cette transpiration se produit même dans des conditions de repos (sommeil) sans que la température de la pièce soit augmentée et les vêtements trop épais, s'ils sont abondants ou si d'autres signes ou symptômes apparaissent, demandez à votre pédiatre d'exclure la présence d'une maladie.


Concernant la végétation adénoïde (polypes), ils peuvent également apparaître à cet âge bien qu'ils soient plus fréquents après l'âge de 1 an. L'adénoïdectomie (une opération pour enlever les polypes) peut être réalisée après l'âge de 8 mois mais les interventions chez les enfants de moins d'un an s'accompagnent fréquemment de récidives.
Un ORL peut confirmer la présence de végétation adénoïde et vous conseiller sur la nécessité ou non d'une intervention: même si des végétations adénoïdes sont présentes, leur élimination n'est nécessaire que si elles provoquent des manifestations cliniques importantes.
D'autre part, l'obstruction nasale peut également avoir d'autres causes, non seulement la présence de polypes (par exemple, une rhinite allergique), donc si les symptômes persistent, une consultation ORL serait utile.
Alina Pop-Began
- Médecin résident - Anesthésie et soins intensifs -
Détails du spécialiste