Information

Une femme enceinte de trois naissances par césarienne

Une femme enceinte de trois naissances par césarienne

Plus de 30% des romances choisissent de devenir mères par césarienne, un chiffre considéré comme très préoccupant par les spécialistes. Considérée comme une intervention «à la mode» dans notre pays, la césarienne semble gagner de plus en plus de terres au détriment de l'accouchement naturel. La peur de la douleur liée au travail, mais aussi le manque d'éducation sanitaire, font que de nombreuses mamans optent pour une naissance "chirurgicale" sans prendre en compte les risques d'intervention sur elles ou leurs bébés.

Plus de 30% des romances choisissent de devenir mères par césarienne, un chiffre considéré comme très préoccupant par les spécialistes. Considérée comme une intervention «à la mode» dans notre pays, la césarienne semble gagner de plus en plus de terres au détriment de l'accouchement naturel. La peur de la douleur liée au travail, mais aussi le manque d'éducation sanitaire, font que de nombreuses mamans optent pour une naissance "chirurgicale" sans prendre en compte les risques d'intervention sur elles ou leurs bébés.
Laissant de côté les cas dans lesquels cette naissance "chirurgicale" est requise, dans le reste, elle intervient à la demande de la femme, qui souhaite surmonter "cette fois" plus facilement. Ce qui est moins connu, cependant, est qu'une mère qui accouche par césarienne a un risque élevé de complications postopératoires, nécessitant une période de récupération plus longue (au moins un mois), par rapport à celle qui a né naturellement (maximum deux semaines).

L'opération a également des effets secondaires sur l'enfant.
(Mirela Dadacus)
Lire l'intégralité de l'article dans: Vérité
31 juillet 2007