En détail

Les contes de fées des Romains, le cinquième volume

Les contes de fées des Romains, le cinquième volume

Il était une fois ... comme s'il n'y avait pas d'histoires, il y aurait un monde de conte de fées avec des fées et des héros, des balais et de belles filles.

Le National Journal vous présente également cette semaine "Les contes de fées des Roumains" - une collection immortelle pour la bibliothèque de votre famille - 10 volumes avec toutes les histoires racontées et sans rapport!

Le 5ème volume de la collection "Basmele Romanilor", du vendredi 12 novembre, contient des histoires enchanteresses collectées et traitées par N.D. Popescu et Mihai Eminescu, de véritables marguerites accessibles au grand public après une longue période où elles sont restées sur une étagère quelque peu cachée de la littérature populaire roumaine.

Parmi les préoccupations constantes du prolifique écrivain en prose N.

D. Popescu, l'un des écrivains les plus aimés de la fin du XIXe siècle et inédit depuis plus de cent ans, la collection de folklore et surtout de contes de fées a joué un rôle important.

Ainsi, ceux qui liront ou écouteront leurs histoires auront l'occasion de rencontrer l'empereur Rouge et l'empereur Blanc, pour voir comment Iana Cosanzeana est sauvée des griffes de l'aigle redouté ou de quelle manière se trouve le fléau de l'effrayante Sila Samodiva.

Parmi les héros nazis dont la bravoure est historiquement «branchée à ras bord», on trouve Spata-lata, Heart-rot, Vasilica Viteazul ou le nain Sgamboiu.

Les contes de fées recueillis par Mihai Eminescu, bien que peu nombreux, représentent un témoignage digne de l'attachement profond du poète aux traditions et au folklore, à l'appréciation des racines ancestrales vigoureuses et au blé populaire. En lisant ces histoires vous connaîtrez Calin-Nebunul, vous découvrirez les patanias de celui qui commence à fermer la porte du vent, qui est le mystère du Beau Monde ou avec quels dons Dieu a blasphémé sa fin Vasily.

Tags Contes de fées des Roumains